Le pénis des Egyptiens


Divinité de la fertilité et de la reproduction.

Toutânkhamon est momifié et enterré en respectant le délai de soixante-dix jours entre la mort et l'enterrement.

D'autres traditions font de lui le protecteur des pistes du désert Arabiqueou le géniteur qui fertilise la terre pour permettre la moisson. Il est représenté sous les traits d'un homme momiforme debout le pénis en érectioncoiffé de deux hautes plumes et tenant un fléau dans sa main droite levée.

le pénis des Egyptiens mort et érection

Dieu tutélaire de la ville de Coptoson trouve également des centres de son culte dans les villes de Akhmîmde Qift et de Le pénis des Egyptiens. Min est sans doute une des divinités les plus anciennes de l'Égypte.

le pénis des Egyptiens lérection chez les hommes est faible

Sa tête est coiffée d'un ruban enserrant deux hautes plumes. Son corps est gainé dans un linceul, ce qui lui donne la forme d'une momie, portant le linceul osiriaque.

le pénis des Egyptiens pénis dexcitation constante

Au Nouvel Empirelors des couronnements ou des jubilés fête-Sed le pharaon cherchait auprès de Min à récupérer ses pouvoirs de force et de fertilité. Lors des grandes fêtes de Min au moment des moissons, il coupait la première gerbe qu'il offrait au dieu.

Par syncrétisme, il fut identifié à Amon sous Amon-Minpermettant à Amon de récupérer les pouvoirs de fertilité. Les représentations du dieu Min sont nombreuses en Égypte et couvrent toute l'histoire pharaonique, faisant de lui l'un des dieux principaux du panthéon égyptien.

Ses lieux de culte sont Coptoscar on attribuait à Min le pouvoir de protéger les routes caravanières qui traversaient le désert oriental en direction de la mer Rouge, et Akhmîmen Haute-Égypte. Ainsi, de nombreuses stèles sont érigées pour se faire pardonner, car les Égyptiens considéraient les activités minières comme du vol et seuls des monuments et offrandes d'encens pouvaient les pardonner [1].

Ah, la mythologie! Épopées fabuleuses, légendes éternelles, mythes fondateurs de nos sociétés Drôlement tordu, en tout cas. Des Dieux des Enfers. Des nymphes, des Sphynx, des héros et des loups géants.